Communication interpersonnelle

L’importance de la communication

Communiquer vient du latin communicare et signifie « mettre en commun ».

Vivre c’est communiquer. Pas de vie personnelle ou professionnelle sans paroles ni échanges.

La communication permet de partager, séduire et convaincre. Le monde de la communication d’aujourd’hui est un monde d’image où l’impression produite est immédiate. « Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne impression » (Davis Swanson). La rhétorique, défendue depuis l’Antiquité par Aristote ou les sophistes grecs comme Démosthène, puis par les romains Cicéron et Quintilien est un outil toujours précieux de nos jours. Elle n’a jamais été abandonnée tout au long de l’histoire car les besoins de convaincre et de persuader ont toujours existé au sein des groupes sociaux.

Nous sommes tous concernés par la communication .

Nous communiquons quotidiennement beaucoup plus qu’on ne le pense. En fonction de notre histoire personnelle, de notre culture, notre timidité sera plus ou moins importante et handicapante. On peut être à l’aise en privé et gêné devant des collaborateurs, en réunion ou lors d’une présentation. Nous pouvons être à l’aise à l’oral dans tel environnement et pas dans un autre. Dans tous les cas, plus vous serez vous-même, plus vous serez naturellement convaincant.

Une bonne communication est un échange, un partage, quels que soient l’environnement et le type de public. Un bon communiquant ne fait pas l’impasse sur ses émotions puisqu’il est naturellement dans l’émotion. Comme l’évoque Stefan Zweig, « Il ne sert à rien d’éprouver les plus beaux sentiments, si l’on ne parvient pas à les communiquer ». L’orateur doit donc rentrer en communication, en communion avec le public qui ressentira toujours son degré d’implication.

Les modes de communication des individus n’ont cessé d’évoluer au cours de ces trente dernières années, passant de la communication naturelle (communication verbale et gestuelle) à des interactions virtuelles (email, sms, internet, réseaux sociaux…) Ces dernières étant privilégiées dans nos sociétés contemporaines par rapport à la communication physique et gestuelle.

Pourquoi hésitons-nous à parler en public ?
• On craint d’être ridicule !
• On craint de faire un discours inadapté !
• On craint d’être inintéressant !
• On craint d’être jugé !
• On a peur du regard des autres !

L’environnement influence notre communication orale

L’intelligence émotionnelle est également au cœur d’une bonne communication.

S’affirmer, cultiver la concentration et travailler régulièrement permet d’éliminer la peur de l’échec dans sa prise de parole et d’établir une relation constructive avec son environnement et son auditoire.
Plus nous sommes réguliers dans nos actions quotidiennes plus nous progressons et évoluons. Plus nous répétons, plus nous apprenons. « La répétition fait la réputation » (Marcel Bleustein Blanchet, fondateur de Publicis).